Le mariage: Une occasion de s’interroger sur l’amour

  • instagram_app_large_may2016_200

Hello,

Je reviens aujourd’hui avec un article un peu différent! Si l’on parlait un peu d’amour! C’est à mon sens en l’identifiant, en le déchiffrant que l’on est capable de l’entretenir et le faire fructifier.

Depuis le 20 Mai 2016, et une soirée de rêve à Paris, mon chéri et moi sommes fiancés ! Commençait alors un long cheminement vers le mariage ! Une fois les témoins choisis, viennent les premiers questionnements, essentiellement d’ordre pratique: choix de la date, choix de la salle, traiteur, photographe, Dj, choix de la robe, etc. Se pose également la question du mariage religieux. Seb étant athé et moi ayant reçue une éducation catholique il a fallut prendre une décision quant à la nature de notre mariage. De mon côté, le mariage à l’église sonnait comme une évidence et mon chéri a accepté ce choix. Nous voilà donc embarqués dans l’aventure.

A l’annonce de notre mariage le prêtre nous évoque deux temps de partage pour préparer le mariage entourés d’autres couples. J’avoue que je m’interroge quant à la nature de ces réunions. De mon côté, j’ai un rapport à la religion très personnel et peu enclin à une pratique régulière en lieu de culte et Seb est franchement réfractaire à la religion. Mais je suis persuadée que les valeurs du mariage chrétien: liberté, partage, fidélité, famille, respect sont universelles et que nous allons pouvoir profiter de ces journées pour réfléchir enfin à NOUS.

C’est vrai que le mariage vient comme la cerise sur le gâteau après 7 ans de partage et d’amour, alors que nous n’avions jamais pris le temps de réfléchir à la relation qui nous unie. Encore que je me suis sûrement déjà questionnée seule mais à deux jamais! Et pourtant il faut être deux pour conjuguer le verbe aimer, comprendre ses forces, ses faiblesses pour mieux y faire face.

Nous nous rendons donc à la première journée, non sans appréhensions. Mais quelle belle surprise ! C’est la première fois que nous prenons le temps de nous interroger ensemble sur la nature de notre amour, comment il se traduit de jour en jour, comment le faire grandir. On parle compromis, concessions mais surtout partage, respect, vie de famille. On évoque des thèmes essentiels comme le pardon. Loin de considérations strictement religieuses, on profite de ce moment entre jeunes couples accompagnés par un couple d’expérience pour défricher un peu ce terrain de l’amour. Car s’il y a bien une chose que j’ai retenue de cette journée c’est que rien n’est jamais acquis.

Le mariage c’est finalement la promesse de faire fructifier cet amour pour le restant de nos jours. L’engagement de ne pas le laisser filer, de le nourrir. Et c’est loin d’être facile si l’on se fie aux statistiques concernant les couples divorcés. Finalement le mariage c’est un challenge que l’on se fixe à deux: s’engager à entretenir la flamme qui nous unit aujourd’hui pour la vie, malgré les difficultés que l’on va pouvoir rencontrer. L’engagement d’adapter notre façon de s’aimer au fil de nos évolutions personnelles, de la construction d’une famille, des déceptions, des joies pour que tout au long de notre vie à deux nous soyons heureux et épanouis. Et bien … vaste chantier !

Bref, cette journée nous a permis de nous interroger sur notre couple et je pense d’en ressortir plus forts. Alors évidement, je ne suis pas non plus idéaliste. J’ai conscience que l’on évolue chacun de notre côté, que la réalité quotidienne, les exigences de nos métiers peuvent être sources de tensions, qu’il y a des jours où l’on a pas envie de faire de compromis, que parfois on est persuadée que c’est lui qui est en tort, etc. Ces moments de moins bien existent et sont plus ou moins longs mais notre mission en tant que mari et femme de faire en sorte que ces instants restent éphémères et que finalement on finisse toujours par retrouver le chemin de la vie à deux heureuse et épanouissante.

Puisque finalement c’est uniquement pour cela que l’on signe, une BELLE et AGREABLE vie à deux.

Pour finir, je partage ce texte que l’on nous a fait découvrir sur l’amour. Rédigé par un prêtre philosophe, je trouve qu’il fait office d’une belle piqûre de rappel sur ce qu’est l’amour et comment le conjuguer.

POUR UNE TRAVERSEE DE LA VIE EN DOUBLE.

 » Je m’engage à considérer notre lien comme la réalité la plus sacrée de mon existence.
 » Je m’entraînerai à éviter les malentendus ou à en éteindre au plus vite le caractère empoisonné.
 » Je m’efforcerai de ne rien dire qui puisse t’humilier ou te blesser.
 » Je ne serai pas avare de compliments et j’éviterai tout reproche stérile.
 » Je m’entraînerai à être disponible pour t’écouter et pour entrer dans ton univers.
 » Je m’efforcerai de ne pas caricaturer ou entraver tes opinions lorsqu’elles contrarient les miennes.
 » Je ne t’en voudrai pas de tes sautes d’humeur, sachant que le beau temps revient toujours après l’orage.
 » Je m’entraînerai à chasser mes pensées négatives et à développer les ressources de l’humour.
 » Je m’efforcerai de ne pas manifester d’agacement si ta gestion du temps n’a pas le même rythme que la mienne.
 » Je m’entraînerai à respecter ta liberté et tes jardins secrets.
 » J’essaierai de bannir toute jalousie, me réjouissant que d’autres sachent t’apprécier.
 » Je souhaite pouvoir donner le meilleur de moi-même pour contribuer à ton accomplissement, être eau et lumière pour la fleur unique que tu es.

 » Et comme jamais je ne parviendrai à suivre de façon rectiligne la piste qui mène à cette étoile, je m’engage à être assez humble pour savoir te demander pardon. « 

Voilà pour aujourd’hui, j’ai pris beaucoup de plaisir à mettre en mots mes émotions à ce sujet et j’espère que ça vous aura plu. Vous avez d’ailleurs peut-être une autre vision de l’amour et de la façon de le partager, c’est ce qui fait la richesse des hommes. Et je serai ravie d’échanger avec vous sur le sujet.

 

Laisser un commentaire