La VRAIE recette de la fondue savoyarde

  • instagram_app_large_may2016_200

Hello,

L’hiver est arrivé sans crier gare ! Nous étions à Noirmoutier en Vendée et le vent froid ne nous a pas épargné ! Un temps sec, un joli ciel bleu mais des températures glaciales ! Rien de mieux qu’un bon thé, nichée sous un plaid au coin du feu pour passer des vacances cocooning et ressourçantes ! Et puis ce temps froid, c’est surtout notre meilleure excuse pour ressortir les poêlons à fondue, les appareils à raclette et les plats à tartiflette 🙂 Nous sommes vraiment de grands fans des spécialités savoyardes et la saison froide nous permet d’en profiter pleinement ! Non seulement les spécialités savoyardes mettent à l’honneur le fromage que nous aimons tant, mais c’est également l’occasion de passer un moment convivial en famille ou entre amis, et ça n’a pas de prix. Autant, un article sur la raclette me semble peu intéressant, autant la fondue savoyarde c’est tout un art 🙂 Je profites donc de cette première de la saison automne-hiver 2018-2019 pour partager notre recette !

Faire sa fondue savoyarde c’est simple comme bonjour et sincèrement, avec de bons fromages choisis avec soin c’est autre chose que les fondues toutes prêtes. Quitte à se faire plaisir, car ne nous voilons pas la face, c’est un repas très riche, autant que ce soit pour se régaler de fromages de qualité ayant du goût ! Evidement, cela à un coût, mais occasionnellement c’est le prix à payer pour se régaler !

Il existe un certain nombre de fondues au fromage, la version savoyarde, la version jurassienne, la version suisse et bien d’autres encore. En effet, chaque région met à l’honneur ses fromages dans sa recette. Je vous propose aujourd’hui la recette de la véritable fondue savoyarde dans laquelle nous retrouvons le Beaufort, le Comté et l’emmental. Ce trio de fromage est assaisonné avec un peu de vin blanc. L’Apremont est le vin blanc qui se marie à merveille avec la fondue tant dans la préparation que lors de la dégustation. Une pointe de kirsh et une pincée de muscade pour relever l’ensemble ! Et le tour est joué !

Concernant le matériel, le poêlon traditionnel en fonte reste la référence ! Cette matière permet une cuisson parfaite, un maintien au chaud optimal et le lavage est hyper simple ! On laisse tremper et tous les résidus s’en vont comme par magie ! On ne va pas se mentir, ce n’est pas donné, mais ça dure toute une vie! J’ai donc acheté mon poêlon en fonte sur le bon coin, ce qui m’a permis de m’offrir un Le Creuset pour une quarantaine d’euros… Alors qu’il faut débourser plus de cent euros pour en acquérir un neuf. On peut également utiliser un poêlon électrique. Bref, utilisons ce que nous avons à portée de main !

On passe à la recette avec ou sans Thermomix 🙂

Ingrédients (4 belles parts)

(Compter 200g de fromage par personne -> privilégier les fromage AOP, appellation d’origine protégée)

  • 250g de Comté (idéalement 12 mois minimum)
  • 250g de Beaufort
  • 300g d’Emmental
  • 2 verres de vin blanc (Apremont c’est l’idéal, on peut servir le reste de la bouteille à table 🙂 )
  • 1/2 verre de kirsh
  • 1 cc de Maïzena
  • 1 gousse d’ail
  • 1 pincée de noix de muscade

Accompagnements

  • Une boule de pain, personnellement j’aime beaucoup les pains au levain avec des farines semi-complètes ou complètes. Mais n’importe quelle boule de campagne peut faire l’affaire
  • Salade verte, j’aime bien la fraîcheur apportée par la salade pour accompagner ce type de repas assez riche
  • Charcuterie, c’est optionnel, ce n’est pas un incontournable de la fondue savoyarde mais je sais que mon chéri apprécie la présence d’un assortiment de jambons et saucissons pour accompagner sa fondue
  • + 1 Brûleur pour appareil à fondue traditionnelle ! Ne l’oubliez pas sinon, pas de fondue !! Je vous passe les détails de la soirée assis au bord de la gazinière par ce que j’avais oublié le sacrosaint brûleur…

Recette

  • Couper le pain en petits cubes en amont pour le laisse durcir un peu dans l’attente du repas
  • Râper le fromage
  • Couper l’ail en deux et « beurrer » le caquelon à l’aide d’une demi gousse
  • Sur la gazinière, porter le vin blanc à ébullition dans le caquelon
  • Baisser le feu, puis ajouter petit à petit le fromage râpé, remuer doucement et sans arrêt avec une cuillère en bois en traçant un « huit » pour homogénéiser l’ensemble
    • C’est important de baisser le feu, afin que le fromage fonde lentement. Une cuisson trop forte entraînera une dissociation du gras du fromage à la surface qu’il sera difficile de récupérer par la suite
  • Dans un mini-bol diluer la cuillière à café de maïzena avec une cc d’eau pour l’incorporer plus facilement au fromage
  • Lorsque le mélange est homogène, ajouter la maïzena diluée, la pincée de noix de muscade et le kirsh
  • C’est prêt ! Allumer le socle du caquelon et apporter à table !

Recette Thermomix

  • Couper chaque fromage en cube puis mixer en trois fois 35secondes/vitesse 6 et réserver
  • Verser l’ensemble des fromages râpés dans le bol, ajouter le vin, mélanger 5secondes/vitesse 8
  • Laisser mijoter 8minutes/90 degrés/vitesse 1
  • Ajouter le kirch, la maïzena diluée et la noix de muscade, mélanger 30 secondes/vitesse 2
  • Couper l’ail en deux et « beurrer » le caquelon à l’aide d’une demi gousse
  • C’est prêt !
  • Verser la fondue dans la caquelon,
  • Allumer le socle du caquelon et continuer de mélanger en formant un 8 avec la cuillère, déguster !

J’espère que je vous ai mis l’eau à la bouche pour ce WE 😉 Vous m’en direz des nouvelles !

 

Laisser un commentaire